Archives Mensuelles: octobre 2013

Douce fatigue

Engourdie de douce fatigue. Je reviens de la piscine. Un peu fatiguée, un peu courbatue, un peu stone…
Dépilage de mails. Quelques coups de fils. Rien.
Rien.

Là la femme de ménage s’active à nettoyer, moi je la regarde. Plus elle s’active, et plus je prends conscience de mon indolence.

La routine de la rentrée s’est instaurée. Sournoise. École, activités, devoirs. Semaines remplies et cadencées. Sans m’en rendre vraiment compte, j’attends les vacances. Un œil sur le calendrier de la cuisine. Celui où se côtoient toutes les activités de toute la famille. Rouge, vert, bleu, noir. Chacun sa couleur… Pavés qui se chevauchent, se cumulent, se suivent… Se ressemblent.

Je sus fatiguée. Physiquement fatiguée. Et je me demande si ça ne cache pas autre chose. Le soir, je m’endors devant la télé. Impossible de lutter. Mes yeux voient l’image en double et se ferment malgré moi. Alors je finis par capituler et m’endormir… L’après
midi aussi, je tombe de sommeil. Il m’arrive de m’endormir devant (ou derrière plutôt !) mon ordi. Je m’en rends comte car j’ai la tête qui tombe. C’est ce qui me réveille…
Il faudrait que je prenne rdv chez le médecin. Chez le gynéco aussi… Perspective de prise de sang. J’ai horreur des aiguilles, horreur des piqûres…. Et peur qu’ils ne trouvent quelque chose.

Oui, je suis une autruche. Une autruche qui crève de sommeil… àdefaut d’autre chose.