Inspirée

L’autre jour j’ai retrouvé quelques vieux fichiers dot doc. Des trucs qui datent de 2009/2010… Passé un bon moment à me relire, à relire des petites chroniques de vie quotidienne basées sur une sensation, une impression, une odeur, ou une couleur… J’écrivais bien à l’époque. Que s’est-il passé ? Mon écriture s’est corrompue. J’ai arrêté d’écrire pour moi. D’abord à cause du regard (bienveillant et acéré) de l’Autre, puis à cause des messages à faire passer à pute, enfin  la censure liée à la lecture assidue de mon Tendre époux…

L’inspiration est partie au détriment de trop nombreux coups de gueule, rage interne, peines aussi. Bloquée, je suis bloquée.

Ce matin, en rentrant de l’école, le ciel était bleu et l’air était frais. Il faisait beau, chaud, mais pas trop. Je me suis dit qu’il fallait que je reproduise ce moment, et pour le reproduire, qu’il fallait que je l’analyse. Je suis rentrée et le téléphone a sonné. Les pipelettes sont passées chercher leurs papiers de rentrée (qu’elles auraient dû donner le jour de la rentrée…). Elles sont passées et ce sont attardées.

Pipelette 1 avait besoin d’extérioriser, Pipelette 2 faisait le pare-feu… Et moi d’absorber le verbiage. La mère de P1 a eu un cancer l’an dernier, elle serait en rémission. Du coup, P1 resurgit avec une énergie décuplée, tant mieux, j’ai besoin de gens qui s’investissent… Le problème avec le bénévolat, c’est qu’il use les gens. Le problème avec les bénévoles, c’est qu’on ne compte toujours que sur les mêmes, une poignée, à peine.

J’envisage sérieusement de laisser tomber le bénévolat… Trouver un vrai job, monter une vrai boite…

Ce matin j’en parlais à mon tendre et cher…  « il faut faire un contrat de mariage » m’a-t-il tout de suite dit.

–          Bin oui, on a qu’à commencer par ça…

–          Et tu sais au moins ce que tu veux faire comme boite ?

–          Oui !

–          Non, parce que ton truc, c’est ni plus ni moins que de l’import-export, et tu vas te voir confrontée à tout un tas de lois…

–          Et ?

–          Et tu vas te prendre la tête pour un truc qui ne t’apportera pas grand-chose !

–          Et ? (cet homme parle à une nana qui bosse bénévolement depuis 4 ans ! s’en rend-il compte ? non, pas bien…)

–          Parce que entre faire un petit programme fait en deux heures, que tu vends deux euros à un million de personnes et faire des bracelets brésiliens que tu fais vendre sur le marché du coin…

–          … (je préfère me taire… je n’ai même pas envie d’en causer avec lui)

 

Demain, grand-messe du bénévolat, j’ai cité le forum des associations… Fait chier.

6 réflexions sur “Inspirée

  1. béatrice dit :

    j’ai moi aussi des souvenirs douloureux de bénévolat et j ai crée en son temps une sarl si tu veux des conseils je suis à ta disposition si tu veux éviter de finir comme moi en liquidation
    décidément c’est fou toutes ces similitudes…
    bises
    béa

  2. Quadramatique dit :

    Pffffff mais qu’il est bête ton mari, un programme à deux euros, on ne peut pas le porter au poignet et c’est pas joli🙂

    • lludie dit :

      T’es là mon Quadrinou ^^( battements de cils…)
      Bon, faut changer de Davatar: imfé peur çuilà…
      Bisous, la Proprio, c’ est pas parce que t’es bénévole qu’on doit squatter ton blog pour nos papotages, mais scuse nous, ça fait plaisir de se retrouver là.

  3. Cristophe dit :

    Est-ce que  » Et tu vas te prendre la tête pour un truc qui ne t’apportera pas grand-chose ! »,
    signifie comme j’en ai peur  » Et tu vas te prendre la tête pour un truc qui ne rapportera pas beaucoup d’argent ! » ?

    • M'é dit :

      Oui, il y a de ça. Je crois que les gens qui bossent ne se rendent pas compet qu’une undesperate housewife puisse avoir envie de monter un petit truc, même si ça raporte pas grand chose, juste pour avoir une occupatiion autre…

  4. lludie dit :

    Purée. Ca me ferait mal qu’il parle de moi en se disant « Pute ». mais j’ m’ en fous, les Putes je les plains ou les respecte. Mais je ne les méprise pas.
    Ouf, y’ a plein de truc où tes pensées vont me faire du bien, là , je sens. A tout remettre à l’ endroit, je range, je classe, je me fais du bien!
    M’érci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :