Malade !

ll faut que je vous parle d’un truc.

Un truc de malades. (He non pute, je ne vais pas parler de toi aujourd’hui, car mes lecteurs se lassent de ta vie pathétique, tes lectrices aussi… et j’ai de la peine à voir mes stats s’écrouler à cause du manque d’intérêt que tu suscites ^^)

Donc un truc de malades. Il y a quelques années, j’ai fait une connerie. Une connerie hâtive. J’ai planté des bambous dans mon jardin (non, ne voyez rien de sexuel là-dedans, même si jardin… même si bambou… bref)

J’ai planté des bambous de toutes sortes, sans faire attention à la traçabilité des rhizomes. Oui, le bambou prolifère par ses rhizomes qui peuvent être traçants ou pas. S’ils sont traçants, vous pouvez dire adieu à vos bonnes relations de voisinage… Le truc c’est que les bambous traçants poussent en général plus haut, plus denses, plus fous…  que les non traçants, et que moi, ce que je voulais, c’était me couper de mon voisinage… Oui, je vis en ville, et en ville, y’a du vis-à-vis… Et ça a marché ! Ça a si bien marché, que la voisine d’à côté ne m’adressait la parole que pour me parler de mes bambous (qui poussaient un peu –trop, chez elle aussi …). A part elle, tout le monde en était très heureux de cette barrière végétale verte à l’année. Mes bambous limitaient non seulement mon vis-à-vis, mais celui de tous mes voisins. Tout le monde en était heureux, sauf la dalle en béton sut laquelle ils poussaient…

Et puis, il y a eu la « canicule » de cet été. Je mets bien « canicule » entre guillemets, car il faut pas déconner, trois jours de chaleur en plein été, ça n’a jamais été une canicule… Bref. Bref, il y a eu la « canicule » de cet été, et ils ont manqué d’eau, ils sont devenus tous secs, ont perdu leur jolies feuilles vertes… Et mon mari a décidé de les faire couper.

Oui, vous avez bien lu : « il a décidé de les faire couper ». Bon en m’en parlant un peu. Vite fat. Car de toutes façons, on n’est jamais tombés d’accord sur le sujet. Sauf peut-être sur le pris à filer au jardinier pour décaisser toute la terre et les bambous, et les rhizomes etc…

Donc cet été, mon mari a fait enlever tout ce qui pouvait ressembler à du bambou du jardin. Maintenant, le jardin est moche et me déprime… mais c’est une autre histoire.

Là où je veux en venir, c’est que ce soir, en fermant les volets du grand, j’ai pu saluer ma voisine B, et toute sa famille qui dinait sur sa terrasse, j’ai fait un signe de la main en réponse à mes voisins D qui dinaient dans leur cuisine, et un hochement de tête à mes voisins d’H qui fumaient dans leurs jardin. Je ne savais même pas que les d’H fumaient…

Un truc de malade je vous dis !

10 réflexions sur “Malade !

  1. béatrice dit :

    replante vite quelque chose parcequ’un jardin et moche en hiver c’est lugubre
    à moins que de tout savoir de tes voisins deviennent un de tes nouveaux hobbies
    mdr
    bises
    béa
    un petite visite par jour de ma part pour augmenter tes stats…

  2. Quadramatique dit :

    J’ai le même problème que toi avec une glycine qui doit être mutante pour pousser à une telle vitesse et avec une vigueur invraisemblable. Je ne l’ai pas arrachée, mais quasiment ratiboisée le printemps dernier. Elle me sert à masquer la vue plongeante sur la piscine des voisins. Car, et je suis sûr que tu l’attends, celle-là, je ne veux pas les voir glisser dans la piscine🙂

  3. Cristophe dit :

    Je ne peux pas parler de moi car je vis en appartement mais de gens que je connais bien, mes parents, qui ont eu un geste que j’ai applaudi, j’aurais fait pareil : dès qu’ils ont emménagé, ils ont enlevé tous les thuyas qui bouchaient la vue et les ont remplacés par des rosiers et d’autres plantations. Le tout est beaucoup pluss joli qu’une haute barrière, même verte. Et on se salue avec les gens qui passent, qui parfois s’arrêtent pour échanger quelques mots… Des thuyas ou des bambous ? Autant s’enfermer dans un blockhaus !

    • M'é dit :

      J’ai décidé de planter des bambous ou autre mur végétal, le jour où ma voisine m’a dit « j’ai vu que vous aviez fini de déjeuner, alors je suis venue pour le café… »
      J’ai décidé de planter des bambous avant qu’elle ne me dise : « je vous ai vu sortir de wc cul-nul à la recherche d’un bout de sopalin, alors je vous apporte un rouleau de pq »…

  4. béatrice dit :

    mdr je t imagine cul nu à la recherche du rouleau perdu…
    moi apres plusieurs années sans voisins car perdue au milieu d’un champs de tournesols depuis avril j’ai emmenagée dans un petit village j’ai des voisins plutot sympas sauf un que je fuis … mais me savoir maintenant entourée me rassure et je me sent moins seule même si souvent je peux passer plusieurs jours sans croiser personne caché à l’interieur de mon home sweet home
    bises
    béa
    ps comme koi des bambous ça fait causer;)

  5. Ce qu’il faut pas faire pour voir ses voisins quand même :p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :