Sans mémoire

Je crois que nous sommes trois solitudes. Lui : seul dans ses doutes ou ses certitudes. Seul car le doute subsistera toujours, tant qu’aveux il n’y aura pas. Il doutera. Elle : seule. Seule avec ce qu’elle a cru, ou voulu croire, seule dans ses folies, dans sa folie, sa passion, son histoire trop compliquée, son mec trop présent, ses enfants… Et Moi. Moi seule avec ce sentiment d’avoir été utilisée, de lui avoir servi à lui comme prétexte pour défouler sa colère, et à elle comme outil, comme instrument. Pourquoi ?

J’aimerai penser qu’il me contactera quand il sera avec elle. Même s’il n’a plus « besoin de moi » même si lors de son séjour chez moi nos personnalités se sont révélées, et que l’on sera désormais moins amis. Avons-nous vraiment été amis ? Je me le demande parfois. Je crois qu’il s’est servi de moi. D’abord j’étais une bonne « donnatrice » joueuse et toujours prête à aller acheter une paire de bas à 5 € pour me prendre en photo, toujours prête à lui envoyer une photo de mon soutif du jour, avec moi dedans.. Toujours prête, un peu comme les scouts ! Joueuse, le jeu me perdra…

L’autre jour, je suis tombée sur un bout de papier où j’avais noté des coordonnées de moto école… Il y a un an, il m’avait demandé : « trouve moi une place pour un cours de scooter tel jour ». J’avais passé une dizaine de coups de fils avant de trouver la perle rare… Du coup, je me suis souvenue qu’une autre fois, j’avais cavalé pour récupérer sa voiture et l’emmener passer sa révision, et son contrôle technique, car lui, il était bien trop occupé, ou bien trop fainéant pour le faire. Et pourquoi l’aurait-il donc fait puisque j’étais là ? Sa chose, corvéable à merci…

J’étais faible vis-à-vis de lui, car il semblait malheureux. Il semblait… Manipulateur… Pervers manipulateur. Le plus drôle, c’est que c’est lui qui m’a appris le terme (en me parlant d’elle, qu’elle ironie !) Un jour, alors qu’il l’attendait chez moi, il m’a expliqué sa technique pour obtenir les photos coquines de ses « donatrices ». « Tu sais tout de suite si la fille est ouverte ou pas. Il y a celles qui en ont déjà fait pour leurs mecs, ou pour elles, et qui t’en envoient facilement… Il y a celles qui ne t’en enverront jamais, car elles sont coincées, pas open, et pus il y a celles avec qui tu sens qu’il peut y avoir moyen… des nanas qui se font chier dans leur vie, ou qui ont besoin d’un petit coup d’accélérateur

Mon ami d’enfance a une théorie : ce genre de type sans vie s’approprie celle des autres, les vampirise, les manipule pour obtenir ce qu’il veut. Ce peut être des photos ou des services divers (révision de voiture, résa de cours d’auto-école, photos de concerts, ou électro-ménager…), voire juste du temps pour tuer son ennui dans d’éternelles discussions où il tire des pseudo confidences qui lui donnent l’impression d’être important pour quelqu’un… Le fait de manipuler les autres le rend « puissant », il a l’impression d’exister car il est « reconnu »… je me souviens encore de ses commentaires ironiques sur la sa copine virtuelle qui le contactait sur msn pour se plaindre de sa vie sentimentale : « et pourquoi on n’a pas de chance toi et moi en amour… » Lol qu’il me disait, où est ce qu’elle a vu qu’on pouvait se comparer elle et moi ? Mais en quoi est-il meilleure qu’elle, ou que lui ? En rien ! Mon mari a la même théorie. Ceux qui l’on rencontré ont tous cette théorie similaire… Je me suis longtemps battu dans le « mais non… vous avez tous tord, et moi raison ! » Défendre l’indéfendable. Force m’est de constater aujourd’hui que ceux qui l’on croisé, ceux qui l’on croisé à mes côtés ont raison : ce type est un parasite de notre vie.

Je me sens mieux sans sa trace sur mon Facebook, sans ses tchat quasi quotidiens, sans ses mails et ses questionnements indécents, incessants. Je me rends compte aujourd’hui à quel point son « amitié » m’étouffait.

No regrets. (no tears, only a strange feeling…)
J’aurais dû couper les ponts il y a bien longtemps…

 

 

 

10 réflexions sur “Sans mémoire

  1. béatrice dit :

    oui tu as bien fais les pervers manipulateurs je connais que trop bien c’est une plaie tu as la chance que ce ne soit qu’un ami donc facile à supprimer de ton entourage imagine comme pour moi cela est difficile quand c’est le père de son enfant et son propre père
    bises
    béa

  2. Judie K dit :

    Je crois que le terme exact est « pervers narcissique », manipuler l’autre pour asseoir son autorité ou supériorité.

  3. béatrice dit :

    oui c’est vrai autant pour moi

  4. Quadramatique dit :

    Moi aussi je veux des photos de ton soutif avec toi dedans! *boude* 🙂

    • M'é dit :

      Lol et Über LOL ! Non Quadra, pas de photo de mon soutif, avec ou sans moi dedans, ce n’est pas digne de toi qe de demander ce genre de choses🙂
      Par contre un café un de ces jours en tout bien tout honneur, why not🙂

  5. Cristophe dit :

    Pour le remplacer, il va falloir te trouver un grand adolescent à materner. d:-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :