Ups (or down)

chacun sa bulle

Le temps c’est gâté. Trop chaud, trop de jours de suite il a fait orage. Correctif : il fait orage.

J’étais partie pour faire la liste de mes « up ». J’ai passé dix minutes les yeux dans les yeux avec mon Ipad, et rien n’est venu. La feuille est restée blanche. Enfin, l’écran, quoi. Non, pas qu’il n’y en ait pas. C’est juste qu’il n’y a pas de « up » suffisamment « Up » (oui, avec une majuscule), pour être noté, remarqué en tant que tel.

Dans la liste des petits bonheurs/malheurs :
– j’ai fait des lasagnes pour 5/on était 4, et encore les enfants n’ont pas aimé… On va manger des lasagnes pendant huit jours.
– …

Non, rien.

Rien, je ne sais pas quoi dire, je ne sais pas quoi penser. Je ne sais pas ce qu’il pense au fond de lui. Il essaye de donner le change. Joue avec mes enfants. En fait, je n’ai pas un ami à moi à la maison, j’ai invité un copain des gosses. Les gosses sont ravis. UP.
Je me censure. « Vas-tu écrire sur moi ?
– Non. »
Comme toujours quand je parle de lui. Down.

Il est tard. Trop tard pour mes yeux. J’ai l’impression de devenir aveugle. Je n’arrive plus à passer du près au loin et vice versa. La pluie tombe. Ça clapote au plafond, une gouttière. Encore une gouttière… Down

Je me sens accablée. Comme à chaque fois que je montre ma maison. C’est comme si je réalisais le poids de l’entretien de cette maison. Le poids de ne pas faire ce que je devrais faire. Après la dernière fois, je m’étais dit : je ne montre plus rien. Que l’indispensable : ici les toilettes, ici la cuisine-salle à manger-pièce à vivre, là ta chambre et ta salle de bain. Point. Mais non. Je montre tout. Un peu comme mon âme que je montre, sans fard. Et en la montrant, j’en vois les failles. Down.

Il y a de l’orage, les lumières vacillent. Tout à l’heure, mon petit est venu me voir : « j’ai peur maman, peur de l’orage ». Après le moment passé avec lui mon invité avait disparu. Curieuse impression de ne pas savoir si je le dérange chez moi. C’est con, on a échangé des textos. « Je suis dans la pièce à côté ». C’est comme si je ne pouvais pas rentrer dans sa chambre. Il est mal, je le suis aussi. C’est comme un ricoché. Down.

Je voudrais faire une sorte de « format C: », le truc qui ne se fait plus.

Je voudrais juste que demain soit un nouveau jour, et surtout que demain on oublie aujourd’hui.

Comme me l’a appris l’Autre : « demain sera forcément meilleur qu’aujourd’hui ». UP.

Up ?

4 réflexions sur “Ups (or down)

  1. Judie K dit :

    y sont où les up ?

  2. KféClop dit :

    Up il fait beau
    Up tu es en vacances
    Up tu es avec tes enfants
    Up tu as des amis
    Up tu as un mari que tu vas bientôt retrouver

    Bref… Les Down sont communicatifs. Déjà que la vie n’est pas aussi colorée que je le voudrais, pas question de down. J’ai envie d’Up’s entre nous🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :