Des aventures de la petite robe noire -suite et fin.

20120731-115739.jpg

Les poulets sont des hommes comme les autres.

L’autre jour, mon grand fiston s’est fait piquer par un OVNI (guêpe, moustique, tan ? Whatever). Face à des hurlements, je n’ai eu d’autre choix que de lever la tête de mon iPad, et d’enlever mes écouteurs..
En bonne mère indigne que je suis, j’ai d’abord cru à un faux mouvement, un truc genre torticolis… « sort de l’eau et vas t’allonger sur un transat, ça va passer… » Mais ça ne passait pas… Alors je me suis penchée sur son malheur pour constater un cou bien rouge, un peu enflé et au milieu du rouge, deux monticules plus clairs avec un cratère dedans. (mais non, nous ne parlons pas de volcans ! )
Piqué par une bestiole, deux fois… Au cou. Jugulaire, œdème, respiration… Bref direction pharmacie le plus calmement possible, il ne faudrait pas en plus avoir un accident…
Les enfants enfilent des t.shirts sur leurs maillots mouillés, moi ma petite robe noire, la fameuse, celle de l’amour est dans le pré…
Et nous voilà partis à travers la campagnes, petites routes cahin-cahan… Arrivés à la pharmacie, je pose ma voiture juste devant sur l’unique place libre, et mène rapidement les enfants avec moi. « vous ne devriez pas vous garer là, c’est la place handicapés », m’accueille le pharmacien
– certes, mais mon fils vient de se faire piquer au cou par une guêpe, et il ne faudrait pas qu’il fasse une allergie…
– moi je dis ça pour vous…
Il me montre l’extérieur de la vitrine, et je vois trois motards de la gendarmerie nationale sur le trottoir juste en face..
– ah, je vois… Mais j’en ai pour deux minutes… C’est juste que ça peut être une urgence…
Il daigne enfin jeter un œil à mon fils…
– oui, je vais m’occuper de toi bonhomme…
Granulés, crème, cortisone au cas oú, anti-douleur… Il jette un œil vers l’extérieur, et me dis « ils sont vers votre voiture… »
– ok, je vais voir…
 » bonjour monsieur, c’est ma voiture… Je suis désolée, mon fils s’est fait piquer par une guêpe au cou…
– madame, vous n’avez pas le droit de vous garer là
– je sais monsieur, mais c’est une urgence…
– madame, si la pharmacie avait été plus bas dans la rue, vous n’avez quand même pas le droit de vous garer…
– (je lui coupe la parole… Mal…) mais monsieur, si la pharmacie avait été plus bas dans la rue, je ne me serais pas garée ici, mais juste devant !
– (il a l’air accablé par tant d’incivilité), madame, j’essaye de vous faire comprendre….
– (aie… M é, c’est un flic, c’est la loi him self… Ça va me coûter combien la plaisanterie ?) (idée : best smile + plus regard vert + plus lumière du soleil de dos, robe translucide + decolleté …) je suis désolée, je vais la déplacer, je préviens juste mes enfants…
– mais non, madame, je ne vais pas vous embêter… Je vois bien que vous êtes inquiète pour votre enfant, vous pouvez rester…
– oh merci monsieur, j’en ai pour très peu de temps … (sourire ultra bright, air reconnaissant de la poule épargnée par le couteau du boucher…)
En sortant de la pharmacie, je soufle à mon grand « t’as pas intérêt à avoir l’air heureux, tu souffres, ok ?)
– mais pourquoi maman ?
– obéis !
La marée chaussée est juste en face, ils arrêtent la circulation pour me laisser passer, je leur adresse un beau sourire en leur faisant signe de la main et de la tête.
Je remonte la rue, très prudemment, il va sans dire. Une glace ?
– wouée !!
À la pâtisserie, la Christiane me demande : « mais t’es à pied ? »
– non j’ai garé ma voiture sur une vraie place dans la rue en face…
– ha… Comme je ne te voyais pas sur le trottoir devant le magasin… (dans le virage, sur le passage piéton…)
(oui, je cumule… )
– bin y’a les flics… Je viens déjà de griller mon joker… Alors…
– bah avec cette robe, tu ne devrais pas avoir trop de problèmes !
Mouais…

De retour à la maison un peu plus tard, je vais vérifier les pH et mettre du chlore dans la piscine…
Un peu plus tard encore, je me rend compte que ma robe est toute éclaboussée de tâches rosées… Mais qu’ai-je encore mangé ? De plus près, ce sont des éclaboussures de chlore… La robe est fichue.
Fin de la robe… (à moins d’en faire un tie&dye ?)

Aujourd’hui, nouvelle robe fleurie cette fois ci… Dans les fleurs, on ne verra pas les tâches ^^

3 réflexions sur “Des aventures de la petite robe noire -suite et fin.

  1. Cristophe dit :

    La robe noire peut encore servir comme « robe de travail », par exemple quand tu remettras du chlore dans la piscine.

  2. Tu la plonges entière dans le chlore, et tu nous parleras de la petite robe rosée… :p
    De toutes façons si elle servait juste à faire le show devant les poulets, ça devrait encore marcher🙂

  3. Quadramatique dit :

    Oui ben bon tu nous fais rêver avec la petite robe noire et tu ne nous montres même pas de photo! Très bien, je m’achète un tracteur et je viens rôder dans ton champ… Ou je me déguise en policier🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :