Trophée et soulagement

Ce matin au réveil, le bébé chat saute sur mon lit et y dépose une petite masse blanche et beige. Puis s’acharne à jouer avec… Un coup avec mon pied qui bouge sous la couette, un coup avec l’objet non identifié.
Quelques minutes plus tard, les enfants arrivent à grand cris : « maman, où il est le chaton ?? Maman il a chassé une souris ! »
Ahhh… C’est donc avec « ça » qu’il joue sur mon lit !!! Vite, une bassine, il faut que je vomisse…

Plus tard, j’ai vaincu mon dégoût et mis le trophée à la poubelle non sans avoir felicité le jeune chasseur. Plus tard je suis ici, dans ma cuisine, avec mon bol de café, pain, confiture, et iPad… Plus tard et j’ai ouvert un mail. Que je contemple. Je tape un truc, n’efface. Je tape, je reviens en arrière… Je n’entends même pas Loreileï arriver… Amusée elle me lance un : « manque de mots madame M é ? ». Alors je lui explique la situation…
 » Ha ! mais il est gonflé ce monsieur de s’inviter chez vous juste pour voir sa copine ! Ha mais moi je comprends que n’ayez pas envie de le faire venir dans votre cocon !
– le truc Loreileï, c’est que j’aime tellement cet endroit que je ne supporterai pas d’avoir ici quelqu’un qui ne cherche pas à apprécier.
– oui, et puis la chambre, elle sera pas prête hein, parce que c’est pas tout de refaire le plafond et la peinture, mais y’a le ménage après !
– au pire, je fais dormir les petits ensembles… Pour une fois…
– Et vous m’aviez pas dit qu’il y aurait aussi les deux monsieurs de Paris qui venaient ? Vous allez faire comment pour coucher avec tout ce monde ?
– justement Loreileï, le ménage…
– oui, oui, je m’y mets !
-…
– et vous allez faire comment avec les petits pour aller le chercher à la gare ?
– vous viendriez pas me les garder 20 minutes ?
– si si… Mais c’est pas possible ce que les gens sont sans gêne… y’a l’hôtel aussi en face de la gare…
Elle s’en va en grommelant. Elle prend de l’âge Loreileï , faut pas la faire chier…
Elle a toutes fois raison. La chambre ne sera pas prête, les amis doivent encore confirmer leur venue… Mais surtout j’ai pas envie que les choses se passent ainsi avec le tamagoshi.

Mes Vieilles Pierres me sont chères. Je ne les montre qu’aux connaisseurs qui sauront apprécier, les autres peuvent tâter de l’hôtel, du camping ou autre chambres d’hôtes ! (et encore, je crois bien que les gens qui choisissent la chambre d’hôte sont de ceux qui seront plus sensibles à une confiture maison, des légumes de jardin, la beauté d’un paysage…)

Il y a quelque temps, j’avais invité un ami de blog. À déjeuner. J’avais aimé le recevoir, il avait aimé l’instant. Plaisir partagé. Il revient quand il veut, je serais toujours contente de l’avoir ici. En un sens, c’est un ami.

Il y a eu échangés de mails suite à mon mail de ce matin. Son problème essentiel étant de voir sa copine, le mien étant de partager mon univers avec mes amis.
Je crois que je clos le sujet. Il n’a pas lieu d’avoir autant de place.
Point.

Si non, il fait chaud. J’aime ce temps et cette impression que écrasés par la chaleur tout est immobile. Même les cigales se sont tues. J’hésite entre le transat mi-ombre mi -soleil et la fraîcheur de la maison…
Bliss.

11 réflexions sur “Trophée et soulagement

  1. JudieK dit :

    Ainsi tout est réglé et la vie est belle .

  2. Cristophe dit :

    Loreileï demande « Vous allez faire comment pour coucher avec tout ce monde ? » ; je ne m’inquiète pas du comment, je me demande s’il y a assez de préservatifs

  3. C’est sur que quand on ouvre son univers, qu’on cherche à le faire partager à des personnes qui comptent, il n’y a rien de plus frustrant que de voir que eux n’ont pas du tout la même envie.
    En un sens c’est un bout de soi qu’on montre, et que cela passe au dessus, c’est un peu vexant🙂

    • M'é dit :

      « Quand on ouvre son univers qui compte à des personnes », plutôt…
      Bah il a fait son gros lèche en me tartinant du fait que ça lui fait vraiment plaisir de venir, et j’ai fait ma grosse conne, en disant ok.
      À suivre… Il vient le week-end end prochain. J’espère que sa douce sera au rendez vous… Si non, il va passer son week-end à bader, et moi je ne suis pas mère Theresa…

  4. Quadramatique dit :

    Je me demande si tu ne devrais pas prendre ton ami le paysan comme amant pour qu’il s’occupe des souris mortes🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :