J 1

Vingt kilomètres avant, j’y pense déjà. Comme à une madeleine convoitée. Ma madeleine. Vingt kilomètres avant, j’ai déjà en tête ce que sera cette première inspiration. L’odeur si particulière de la maison. Un peu d’humidité, de moisi même, de la poussière aussi. Du renfermé, mais pas trop, car Loreilei est passée ouvrir…
Le pont, à gauche, dernier virage, portail, allée tondue, verte, ombragée, lumineuse et mystérieuse. Puis la cours, grande porte en bois, deux tours de clé, soulever le loquet, attention, prêts ? Humez ! Oui, c’est bien ça, l’odeur familière et rassurante est là, toujours là. Et il n’y a qu’à ce moment précis, ce premier moment, que l’on la sent. Après, c’est l’accoutumance, on ne la sent plus, puis avec les allées venues, elle s’estompe.
Il n’y a rien de tel que cette première inspiration. Après, les vacances peuvent commencer.

3 réflexions sur “J 1

  1. Ce parfum familier… C’est toute une histoire🙂

  2. Cristophe dit :

    Ah bien inspirer ! Bien prendre à fond dans les narines toutes les saletés suspendues dans l’air ! :-))

  3. caloulaframboiz dit :

    Alors Bonnes vacances! profite bien!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :