Un déjeuner presque parfait

Vers dix sept heures trente, coup de fil :
– est ce que tu peux parler librement ?
– heu… Oui, pourquoi ?
– alors c’était bien ?
– oui (sourire intérieur… Curiosité ? Lui ? Non… C’est une blague !)
– alors pas trop dur de vous retrouver face à face après de si long échanges ?
– bah non
– il n’a rien tenté ?
– bah non… Mais je rêve ou t’étais inquiet ?
– du tout, du tout….
– non, mais tout va bien, ne t’inquiètes pas, tout s’est très bien passé, c’est gentil d’appeler, mais vraiment tout va bien !

Qu’est ce que j’aime quand l’Un prend sa casquette de grand frère et se bile pour moi ! Je m’attends si peu à ça, qu’à chaque fois, je reste un peu scotchée de sa sollicitude.
Le coup de fil n’a duré qu’une minute trente, mais c’était si mignon qu’il m’a redonné le sourire pour la soirée.

Inviter un inconnu déjeuner. Se prendre la tête pour faire à manger, moi qui déteste la cuisine, le fait de cuisiner, la pièce en soit j’aime bien. Un menu, quel menu ? Un truc qui peu s’oublier au four si jamais l’apéro se prolonge, un truc que les boulets mangeront quand même, un truc pas trop extravagant, car on ne connaît pas les goûts de l’inconnu. En fait, ma principale source de stress était la bouffe, rencontre un inconnu, cet inconnu, ne me stressait pas trop. Voire pas du tout.
Je suis comme je suis, j’assume qui je suis, et j’assume mes conneries potentielles. Mais j’aime « bien » recevoir, c’est culturel.. Merci Monsieur l’ambassadeur. J’aime faire plaisir à mes invités, j’aime qu’ils se sentent bien chez moi… Alors en général, je sous traité la bouffe, ma bête noire.
Je n’ai que trois cordes à mon arc : le gigot, le poulet, et la quiche… Au bout de trois petits tours vous avez fait le tour de ma question.

C’est le soir et le vent s’est levé. Ce vent ami qui chasse les nuages, ceux u ciel comme ceux de mes pensées.
C’est le soir et je vais finir les tomates mozzarelle avec un bout de viande.
C’est le soir, et je vais peut être mettre cher à la bouteille de vin entamée.
C’est le soir, et je crois que je vais enfin m’endormir autrement que le nez plongé dans marmiton…

8 réflexions sur “Un déjeuner presque parfait

  1. Cristophe dit :

    Cet inconnu, peux-tu dire maintenant que tu le connais ?

  2. Wxug dit :

    Mais mais mais d’où provenait-il ?🙂

  3. M'é dit :

    Difficile à dire… Connait-on mieux quelqu’un lorsqu’on met une immage en 3D sur lui ? Visuellement, certainement, pour le reste, les enigmes demeurent…🙂

  4. Inconnimous dit :

    Il dit qu’il te remercie.
    Et que ne reve pas, il ne se connait pas lui même….🙂

    • M'é dit :

      Elle n’a pas besoin d’être remerciée, elle est d’une assurance en elle rare… ne doute de rien ou presque
      Elle aimerait percer l’enigme… grande rêveuse…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :