Comme un certain lundi

Plus envie. Tant à dire, et en même temps rien. A nouveau la peur qu’il me lise. Les questions, l’étonnement. Mais comment sait-il pour Celui-ci ? Que sait-il ? Car en fait, il n’y a rien à savoir.

J’ai l’impression de courir après une impossible quête. Envie d’écrire librement. Envie de rêver librement. Où est sa confiance, qu’est-ce que je fais de mal ? Il me reproche notre manque de complicité. Mais il y a des choses que je n’ai pas envie de partager avec lui. Pour ne pas le blesser, ou pour ne pas expliquer mes fugaces impressions.

Envie de pleurer. De rage, de découragement, d’impuissance.

Je n’ai pas envie de communiquer.

Je n’ai pas envie de communiquer avec lui. De toute façon, il n’y a rien de communicable. Rien qui mérite d’être communiquer. Alors pourquoi ne pas me laisser communiquer seule dans mon coin, de communiquer à la terre entière qui ne sais pas qui je suis, qui s’en tape, et qui me lit-ou-pas ?

Il fait froid, il fait moche. J’attends une copine pour aller faire des courses. Je n’ai besoin de rien. C’est juste histoire de sortir, de papoter, de passer un moment.

J’ai mal à la tête. Je suis fatiguée. Le week end a été épuisant.

J’ai l’impression d’une fuite en avant. Toujours à attendre la suite. Les prochaines vacances, la semaine prochaine, le mois prochain, l’année prochaine. Mes projets s’inscrivent dans le temps, un temps infini, un temps sans importance. C’est devant. Je ne sais pas où exactement, juste devant, juste demain, juste plus tard. Plus tard, et d’ici là rien ne va changer, juste passer…

Comme tout le reste.

8 réflexions sur “Comme un certain lundi

  1. chaourcinette dit :

    tu serais pas en train de nous faire une petite déprime????? ça y ressemble en tout cas!! crois moi, je suis une vieille habituée…..en général; ça commence comme ça…!
    fuis….!!! cours…!!!sauve toi !!

  2. Cristophe dit :

    La semaine prochaine c’est déjà loin ! Contentons-nous du quart d’heure qui vient.

    • M'é dit :

      il faut avoir des objectifs dans la vie… moi je ne les lache pas des yeux, surtout quand ils commencent pas un V et se terminent par un S… ^^

  3. Wxug dit :

    J’arrive un peu en cours… Mais…
    Ne pars pas juste au moment où j’arrive hein.🙂

    J’ai une question, peut-être trouve-t-elle déjà sa réponse… ailleurs, mais je n’ai pas eu le temps de tout lire encore. Pourquoi craindre qu’il lise ? Après tout, tu es ce que tu es et tu n’as pas à en changer pour qui que ce soit, non ?🙂

    Bonne soirée et… reviens vite !🙂

    • M'é dit :

      Je n’arrive pas à m’exprimer « librement » si je me sens jugée/lue, par mes proches, raison pour laquelle j’ai déjà migré mon blog une première fois…
      Bienvenu ici m’sieur !

      • Wxug dit :

        (Han, tu modères avant publication ! Comprends mieux !)😀

        Je n’ai pas donné l’adresse de mon blog à mes proches non plus (mon ex tout particulièrement) non pas que je n’en veuille pas, juste que j’ai peur de ne plus être libre dans mon expression. Alors je comprends.

        Et merci m’dame !🙂

      • M'é dit :

        C’est pas moi qui modère, c’est wordpress qui modère la preière fois que quelqu’un commente… c’ets jute pour éviter les trolls… :-))
        mais comme tu n’en est pas un, et que maintenant tu as écrit –et j’ai approuvé ton premier commentaire, tu vas pouvoir t’exprimer librement🙂
        A bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :