Comme un SMS

Je mange une fraise. Qui a passé la nuit tranchée dans une assiette de fruits frais. Elle a l’air flétrie, mais elle est bonne. Il ne fait jamais se fier aux apparences.

 

Arrivée à mi chemin du but. Bien arrivée. Arrivée sans retard. C’est la première fois que l’on est à l’hôtel avant dix heures du matin.

Accueil chaleureux, belles chambres, jolie vue. Piscine, coup de soleil, alcool local, grillades et fruits de mers. Et fruits d’été. Ce coin d’été au milieu de l’hiver est ma madeleine à moi.

 

Dix-sept heures, hammam. Il n’y a qu’ici que j’aime le hammam. D’abord parce que j’y suis seule, et puis parce qu’il a une odeur locale que je ne retrouve nulle part ailleurs. Mi nue sur ma serviette, j’attends que ma peau se liquéfie. J’aime le moment précis où de minuscules gouttelettes vont perler sur mes cuisses. Former des gouttes et finalement glisser sur ma peau.

Je glisse la main sur ma peau, cumul de gouttelettes finissent en rivières. Et ma tête s’évade de frôlements en feulements, de souffle court en contact de peau. Je ferme les yeux, je suis ailleurs. Moite et abandonnée à cette chaleur sèche. Je suis ailleurs et j’oublie tout le reste, l’instant d’un quart d’heure volé.

 

Plus tard, des femmes viennent se doucher juste à côté. Je me dis qu’elles sont impudiques. Pas très belles, pas très jeunes, mais naturelles. Elles discutent entre elles à toute vitesse, elles pensent que je ne les comprends pas. Sourire intérieur.

 

Plus tard encore, je suis revenue à la réalité familiale, room service et coucher tôt pour les Boulets. Coucher tôt aussi pour Monmari toujours aussi grognon… Je suis trop fatiguée pour lui rendre le sourire et la jovialité par la baise. Je dors d’abord, on baisera demain.

8 réflexions sur “Comme un SMS

  1. charles dit :

    ton passage sur le hamman est vraiment très joli…
    en lisant aussi je suis ailleurs, transporté.
    simplement.
    naturellement.

  2. Cristophe dit :

    Quelle langue parlent les douchantes ? Le berbère ?

  3. KiWinini dit :

    trop bon cet instant de chaleur vaporeuse … !!

  4. Oui, sympa ces moments avec toi-même au Hammam.
    Dommage que Monsieur soit bougon. Se dormir sans un calin, quel dommage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :