L’Autre

Alors, non, je ne l’ai pas rappelé suite à son appel, suite à ses doux et elliptiques messages.

Et non, je ne lui écrirais plus, je ne l’appellerai plus.

C’est décidé, c’est fini.

Fini, fini, fini.

Il m’a gavée.

Marre de ses manipulations, de son manque de reconnaissance, de ses fausses propositions, qui ne sont que de véritables faires valoir.

Marre.

 

Non, je suis partie. J’ai un peu pensé à lui, car désormais voyages et évasions riment avec ses écrits de flâneur.

Je suis partie, parce que c’était prévu ainsi.

Alors j’ai arrêté de penser, je suis devenue automate : valises, taxi aéroport, heures de vol, re taxi etc… Jusqu’à destination.

Et là ?

Et là je voudrais juste rêver de liberté, me défaire du temps, de l’espace et des gens. Oublier. M’imprégner de l’instant, rien que de l’instant indépendamment de tout, de tous.

Essayer au moins…

10 réflexions sur “L’Autre

  1. Cristophe dit :

    Tu es dans un désert ?

    • M'é dit :

      Non pas vraiment.
      En te répondant je me suis demandé si d’aventure, je n’étais pas s’en m’en rendre compte dans un désert affectif. MAis non, même pas. Sauf de l’Autre peut être ^^

  2. charles dit :

    chaque seconde sur cette Terre doit être vécue pleinement, sans penser..
    facile à dire.. moi je n’y arrive pas. je suis tj à moitié.. pff..

  3. caloulaframboiz dit :

    Pour oublier, il faut avoir l’esprit pris par autre chose… C’est souvent l’ennui qui fait qu’on ressasse certaines choses.

  4. Si tu décides de finir avec l’Autre, tu peux peut être recoller les morceaux avec l’Un ?

    • M'é dit :

      Il n’y a rien à recoller avec l’Un, onn est devenus ammis depuis…🙂

    • Je ne pense pas qu’un desistement de l’un nous poussant a remplir un vide avec l’autre (ou vice et versailles) crééra un rapport sain avec ce dernier.

      Ca me fait penser un peu au cliché ou l’on rappelle son ex dans les situations les moins favorables a dire quelque chose d’interessant : alcoolisés, triste, celibataire de frais : on cherche plus un bouche trou qu’un vrai echange.

      Toutefois, n’ayant pas repris les ecrits successifs depuis le debut de M’é, je ne connais pas les rapports existant entre « l’Un » et « l’Autre »

      Je crois par contre sérieusement qu’un « c’est fini » ressemble a un « jamais » (et que l’on ne doit jamais dire jamais )
      Peut etre juste est ce fini de reagir comme ça, ce qui n’implique pas que la relation soit finie tout court..

      Est ce que l’Autre est au courant du pourquoi de cette hypothétique fin ?

      • M'é dit :

        Alors, l’Autre… non, il n’est pas au courant, jee sais même pas s’il est au courant que je suis toujours aux taquets avec lui… Pour le coup, je ne le suis plus… alors au final qu’importe…
        Quant à l’Un, c’est de plus en plus un bon ami que j’aime beaucoup, beaucoup comme un petit frère…
        Si non, l’ex, woué… l’ai rappelé… pfft ! nulle-moi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :