Vers le lointain

Quand tu liras ces mots, je serais déjà loin. Partie vers le sud puis vers l’est, et encore au sud. Là-bas, loin, là où les océans se donnent la main, où les vents sont hurlants ou rugissants, là où les arbres poussent couchés, et meurent debout.

Je pars.

Je suis partagée entre l’excitation et la joie du voyage, et la peur de ce séjour familial et compliqué.

Je pars et j’emmène avec moi le regard triste de l’Un, la voix d’un autre, le souvenir et les pensées de l’Autre.

Je pars.

Je pars sans réelle envie de partir. Je pars sans réelle envie de revenir.

Juste je pars.

6 réflexions sur “Vers le lointain

  1. Cristophe dit :

    Tu es partie sans date de retour prévue ?

  2. charles dit :

    cela me fait penser à une vieille chanson de sardou… je pars…
    bon voyage alors…

  3. J’aime bien « partir » aussi….
    Tu seras bien là bas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :