Râleries bis

C’est de ma faute. Mais quand même.

Ce matin je lui demande s’il a dictée, il me dit oui. Et là, surprise, drame et consternation, on a pas préparé les mots. Alors oui, il l’avait bien dit samedi qu’il avait dictée. Mais entre les exos du fichier de math et le petit texte à inventer pour « la suite de l’histoire », j’ai complétement oublié la dictée…

Et forcément dimanche, entre la neige et sa compét de natation… la dictée est passée à l’as…

Alors, ce matin…

 

Ce matin, j’ai froid. Je suis recroquevillée, en Z sur mon canapé. Je contemple mon écran, son message affiché sous mes yeux…  Je ne sais pas quoi répondre. Je ne sais même pas si c’est une bonne idée de répondre. Depuis Noël, il tente un nouveau truc avec sa femme. Sa vrai femme. Celle qu’il ne supporte pas à moins de deux encablures de lui… Depuis Noël, il s’est installé chez elle, à la ville. Son chien lui manque, ses montagnes aussi. Aussi nos correspondances.

Elles me manquent aussi nos correspondances. Ces douceurs matinales, issues de la nuit, bues avec le thé léger du matin.

Ces correspondances… qui nous ont mené à nous voir en « vrai », à apprécier le temps passé ensembles comme des minutes volées à l’éternité…

Ces correspondances… qui soudain donnent envie d ‘autres choses. Impossible.

 

Ce matin en Z, comme tu sais que j’écris, je ne sais pas quoi te répondre… Tu me manques aussi. Nos mails me manquent, nos échanges me manquent, nos dej me manquent…

Aujourd’hui il fait froid… comme cette fois où on s’était promenés dans le parc. On s’était moqué des canards et de leurs glissades maladroites sur la pièce d’eau gelée… On avait regretté de ne pas avoir de pain à leur donner, tu avais été acheté une gaufre pour leur donner… On avait réchauffé nos mains en la tenant. Nos doigts s’étaient alors mélangés, nos regards croisés, surpris. Les canards avaient rigolé de nous voir aussi gênés…

Merde, tu me manques, tout ça me manque… à quel moment a-t-on merdé ?

Tagué

13 réflexions sur “Râleries bis

  1. Il y a des moments privilégiés où les chemins se croisent, et où un petit rien peut changer la donne. Parfois on emprunte la mauvaise route, ou on suit simplement l’itinéraire qui semble tracé et confortable, et au final on arrive à l’embranchement suivant où l’on se rend compte qu’on s’est peut être trompé.

    La question qui se pose alors, c’est de savoir s’il est encore temps de reprendre une autre route, si c’est encore possible, et surtout si on le souhaite encore.

  2. Quadramatique dit :

    « Quand les canards rigolent sur la glace, l’hiver sera rigoureux. » (proverbe genevois)

  3. Cristophe dit :

    Quand je lis « Z », je pense au blogueur qui porte ce nom. N’y aurait-il pas là un message caché : ce blogueur et toi…

    • M'Eca dit :

      Je vois bien à qui tu penses… mais non🙂
      (et puis être « en » Z… comment dire… heu… faudrait peut être lui demander son avis non ? :p)

  4. charles dit :

    moi je dis toujours, tant qu’il y a de la vie… tout est possible.

  5. calou dit :

    Ton texte me touche et me rend aussi nostalgique d’un temps qui ne reviendra plus. >Je ne sais plus quel philosophe disait:  » Les seuls paradis sont ceux qu’on a perdus. » je vais finir par croire qu’il a raison….

  6. etoile31 dit :

    Tiens! la correspondance, l’écrit……

    vos l’évoquiez….

    • M'é dit :

      Oui, je l’evoquais, et ce n’est pas un souvenir joyeux. C’est un souvenir triste et mélancolique qui l’évoque un terrible gâchis, une profonde tristesse encore aujourd’hui, des mois, des années plus tard….
      Itaquae je me protège…

      • etoile31 dit :

        Oui, il y a de quoi com-Prendre….

        Votre dernière phrase a ce qui convient d’enigmatique et d’esthétique avec ce mot qui évoque presque les Mayas, comme en une sorte d’invocation…à cette référence à la « protection » !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :