Au sujet du passé

Lost in memoriesJ’ai cliqué tout à l’heure sur « un article au hasard » et je suis tombée sur les premiers écrits que j’ai transférés sur ce blog. Janvier 2010…

J’étais en plein dans « l’Autre ». Amoureuse jusqu’au dernier stade. Niaise au possible. Béate et naïve.

Le temps a passé. Mon admiration pour lui aussi. Les contacts se sont estompés.

Je n’ai plus voulu le revoir. J’ai fuis. Comme un herbivore dont la meilleure défense est la course. La course contre le vent dans le sens de celui-ci. Surtout plus d’affront, plus de contacts. Faire un trou dans le sable, mettre la tête dedans.

Me nourrir du quotidien. Oublier.

Je ne sais pourquoi, en écrivant ces lignes, j’ai les yeux qui piquent.

Il ne faut jamais laisser passer ce qui aurait pu. Mieux valent les remords aux regrets. Aujourd’hui, je le sais. Mais c’est trop tard.

I’m loosing my religion…

Tagué

2 réflexions sur “Au sujet du passé

  1. Jacques dit :

    Une relation peut parfois s’arranger, mais encore faut-il avoir bien compris les causes du problème et avoir envie de les affronter… tous les 2.
    Quoi qu’il en soit, bon courage !

    • M'Eca dit :

      Le mieux au sujet de cette relation, serait qu’elle ne s’arrange pas. Qu’elle reste sagement oubliée, loin de moi, loin de ma tête, loin de mon coeur de midinette aventurière…
      Rien de bon ne ressortirai d’un « arrangement » de cette relation… Non rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :