Tanguera

(une pensée pour mon « amie » Argentine, une autre pour son « amoureux », dommage, c’était la dernière, ça l’aurait bien fait…)

Je crois que ça fait plus de 10 ans qu’Il m’avait « promis » de m’emmener à l’Opéra. Dix ans que j’attends sans vraiment attendre, car tout à fait entre nous, l’opéra chanté, ça me gonfle, et l’opéra dansé, ça me gave… Bref, je n’ai jamais été «moteur » sur le sujet, mais comme je suis une pétasse de la pire espèce, je n’ai jamais loupé une occasion de lui rappeler sa promesse non-tenue…

Et puis là, pour une raison inconnue, j’ai commencé à surfer assidument sur les théâtres parisiens. Enfin si, je connais la raison : à la base, c’était pour sortir l’Un… Et puis je tombe sur une comédie musicale Argentine : Tanguera : une histoire d’amour et de mort…

Depuis quelques moi, je Le tanne sur le sujet du Tango : je veux prendre des cours de Tango, reprendre en fait, puisque nous avions déjà pris des cours pour nous épousailler… Sauf que là, sans le mariage comme carotte, Il refuse catégoriquement de dégager un peu de temps pour ça. Invoquant tous les prétextes possibles et impossibles… la mauvaise foi à hauteur d’une institution…

Bref, pour allier l’utile à l’agréable, je l’ai invité voir Tanguera.

Un très bon moment.

Un théâtre magnifique, un spectacle de lumières et de son (live) et surtout de danse. Impressionnats les danseurs dans leurs jeux de jambes et de pirouettes. Des croches pied à l’infini, des portés, du mouvement, de l’énergie, de la passion…

Standing ovation pour cette dernière (et oui, si vous voulez voir Tanguera, il faudra aller à New York ou à Milan maintenant…), beaucoup d’émotion, un public qui n’arrêtait pas d’applaudir à s’en brulaer les mains.

J’ai aimé ? Pensez-vous ! Je suis une midinette, dès qu’il s’agir d’émotion, j’ai les poils !

A la sortie, bonne récolte de flyers de cours de danse… Par contre, Il reste inflexible. N’a pas envie de se « bloquer » une soirée de plus pour « ça ». Peut-être aussi parce qu’il nous reste peu de soirées disponibles dans la semaine… Tant pis, je le tannerai d’une autre manière.

Le problème avec les mecs, c’est que c’est si facile de les tenir par la queue…

Le problème avec les mecs, c’est qu’ils savent qu’on les tiens par la queue (et les couilles aussi), alors ils font exprès de faire semblant d’être inflexibles…

Tagué ,

4 réflexions sur “Tanguera

  1. Ash dit :

    « Le problème avec les mecs, c’est qu’ils savent qu’on les tiens par la queue (et les couilles aussi), alors ils font exprès de faire semblant d’être inflexibles… »
    Hahahah !!! démasqué !
    ( olé )

  2. As-tu vu le film  » je ne suis pas là pour être aimé » ?

    C’est ce film quim ‘a donné envie de me mettre au tango🙂

  3. M'Eca dit :

    Non, je ne connaisais pas, mais ce sont de sublimes extraits !
    Merci 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :