Relativisons…

S’il y a une chose qui aide à bien relativiser, ce sont les vacances. Et là, ce sont les vacances.

J’ai froid, j’ai chaud, j’ai mal aux épaules et aux cuisses. J’aime bien avoir mal. Ce n’est pas une vraie douleur, c’est plutôt une fatigue. Saine. De celles qui donnent envie de poser la tête sur l’accoudoir du canapé, et de laisser les yeux se fermer, la tête partir en arrière, et les pensées devenir de plus en plus vagues.

Les jours filent à toute allure. Ballades, ciné, piscine… Quelques restos, des courses, un atelier Halloween…

Bientôt le retour à la civilisation. Je préfère ne pas y penser. Ici, j’oublie tout.

 

La ToDo list s’allonge. Et mon moral se rétrécit.

Chéri a décidé de faire quelque chose pour l’électricité de ces vielles pierres : « c’est criminel de laisser ça comme ça, un jour ça va mettre le feu »… Oui, je sais.

« Il faudrait aussi mettre quelque chose sur cette fenêtre du grener qui n’a plus de vitre : l’air rentre, l’eau aussi. » … Oui, je sais.

« Et tu sais qu’il y a de l’électricité qui court dans la chapelle ? » heu, oui… ? « Il faudrait la protéger par autre chose que par un fil électrique »… oui… et tu sais faire ? « oui »… Bon bin, fais le…

Accablée.

Je suis par moment accablée par l’énormité de la tâche que représente l’entretien d’une vieille maison. Une très vieille maison.

La ToDo list me semble infinie. Le toit, les trous, les vitres, les fenêtres, l’électricité, la plomberie…

Et puis il faudrait aussi, dans un monde parfait, s’occuper du vieux moulin, de l’orangerie, du garage et des bâtiments de la vieille ferme…

Il faudrait, dans un monde parfait gagner au loto… Il faudrait pour ça que je commence à jouer…

 

Ici, j’oublie tout, sauf quand Chéri me rappelle la réalité…

 

 

 

Tagué , ,

Une réflexion sur “Relativisons…

  1. Bilba dit :

    Cette lassitude absolue qui accable quand on te dit « il faut » « tu devrais » et que déjà l’énergie manque, engloutie par la tonne de choses qu’il faudrait, qu’on devrait faire …
    Le « oui, je sais » qu’on espère point final à la discussion…
    Et l’envie de devenir amnésique.
    Courage à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :