Un rêve

Etrange

Je ne sais pas pourquoi, j’étais aux toilettes, et je me rendais compte que je portable qui trainait sur le lavabo était celui de Gilles. Je pense l’avoir reconnu avant d’avoir commencé à regarder ce qu’il y avait dedans. Oui, dans mon rêve, Gilles a un Smartphone.

J’étais dans la salle de bain quand je l’ai vu dans l’entrebâillement de la porte. J’ai eu l’impression qu’il m’observait depuis un bon moment, alors, je me suis sentie coupable de fouiller dans son smart phone… Je ne sais pas pourquoi ni comment je me suis retrouvée trop près de lui. Trop près, aka dans ses bras. Je ne sais pas par quel hasard je n’avais pas de soutien-gorge. Je ne sais pas comment, mes seins sur son torse, ses bras autour de moi, je ne sais pas…

Je me suis réveillée.

 

J’aimerai parfois ne pas me mettre dans des situations inextricables dont j’ai un mal fou à me sortir.

L’autre jour, l’Un est venu chercher un truc à la maison –oui, l’un fait partie de mon cercle IRL, c’est pour ça qu’il a été  rebaptisé l’Un, qu’il est sorti de l’anonymat des x-trucs. L’autre jour donc, l’Un est passé à la maison. Lui, il a fait la gueule. Plus par fatigue du boulot que par réelle misanthropie. Mais il a fait la gueule quand même. « tu lui file ses trucs et basta », « je te préviens à dix heures je monte me coucher », « je vais au ciné »… L’Un tardait, Lui râlait.

Finalement, l’Un est passé, est resté juste ce qu’il faut pour casser une croute et papoter de tout, mais surtout de rien, et est reparti à une heure on ne peut plus raisonnable. Lui, il a conclu par un « ça c’est fait », et moi je me suis demandé pourquoi tant d’animosité déplacée. A-t-il des antennes ? Soupçonne-t-il le passé-trépassé ? Est-il jaloux d’une pseudo complicité épisodique ? Est-ce purement épidermique ?

 

Lui, il n’aime pas Seb, il n’aime pas S-narf, il n’aime pas le « boucher », il n’aime pas Yves, il n’aime pas Nico, il n’aima pas l’Autre (bien sûr ^^), il n’aime pas… etc etc

Seb était amoureux de moi, on avait quatre ans. (bon depuis, il n’a jamais eu personne, et suite à mon refus d’aller lui rendre visite au Moyen Orient avec mes enfants, il envisage de rentrer vivre en France. LOL quoi) (woué, LOL, parfaitement)

S-narf, il n’y a jamais rien eu avec S-narf, à peine quelques projets d’école partagés, quelques soirées arrosées. Je lui ai présenté sa femme, ma plus belle (et unique) réussite de marieuse.

Il n’aime pas le « boucher », moi non plus. Il est gentil, mais bon, voilà quoi. Gentil.

Yves… Ha Yves… le mythe du beau moniteur de ski. Beau, blond, bronze, un dieu vivant sur piste. Oui, bon, Yves pourrait être mon père, je le connais depuis que j’ai six ans… passé l’adolescence, ça casse le fantasme !

Nico… Le mari d’une copine avec qui j’ai eu le malheur d’aller marcher dans les bois. Avec mes enfants, avec ses enfants, alors que la copine était chez le coiffeur. Oui, marcher dans les bois et ? et puis c’est tout.

L’autre… Oui, l’Autre il aurait pu en être jaloux, mais l’histoire est ancienne.

 

Il n’aime personne, ou presque. Il n’aime surtout pas ceux que j’aime bien à un moment donné, ceux avec qui j’ai une complicité qui lui échappe. C’est chiant.

Ce qui se passe dans ma tête n’appartient qu’à moi.

Lui, il n’aime que moi.

Tagué ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :