Cougar

Do not disturb the Cougar

L’autre jour comme j’arrivais à la piscine en même temps que le maître-nageur de mes enfants, j’entends la femme de service le charrier sur sa coupe de cheveux : « mais tu as été au coiffeur ? »

Chez, madame, on dit chez le coiffeur… La vache va au taureau, mais Sébastien va chez le coiffeur… Enfin, je suppose.

Peggy, la femme de service est une femme simple au cœur sur la main, le genre de femme qui porte sur elle le fait que la vie ne l’ait pas ménagée. Alors, et je ne sais pas pourquoi, elle lâche : « Sébastien est un cœur à prendre ! »
–          Mais non Peggy ! Sébastien a quelqu’un dans sa vie…
–          …  (Sébastien a baissé la tête et s’affaire à ranger ses affaires dans son casier)
–          Non ? Non ? Non…

Peggy est partie plus loin, avec son immense machine à récurer les sols.

« Bin non » me répond-il enfin
–          Ha bon ? Mais tu ne m’avais pas dit que tu avais une copine avec des enfants de l’âge des miens ? Même que je voulais te proposer de les inviter jouer…
–          Bin, non, elle est partie.
–          (je suis un peu abasourdie, da sa tête, un couple c’est quelque chose de tellement solide..) Et ça fait longtemps ?
–          Mars…
–          Ha oui… bah, je suis désolée…
–          Il ne faut pas… Il ne faut pas…

Alors pour détendre l’atmosphère qui est devenue soudain si pesante, je lance mon célèbre «  un clou chasse l’autre ! Allez, y’en a plein des super bien ! » Je dis ça, et je sais que ce n’est pas vrai. J’ai près de moi des exemples qui hurlent le contraire… Mais je suis là pour nager, pas pour l’allonger sur un divan. Alors, je nage. Je nage te je réfléchis, comme souvent. Je réfléchis d’autant mieux que Sébastien est là pour compter mes longueurs et me dire « bon maintenant, tu vas faire deux longueurs en crawl, en respirant tous les deux temps, puis deux longueurs comme tu veux en récup, puis deux longueurs en respirant tous les trois temps, etc.  Jusqu’à huit temps »

Je réfléchis à mon histoire dont je suis en train d’accoucher, je réfléchis à mes persos, à un nouveau perso, un peu cougar, un peu mytho aussi, un peu comme nous tous, et toutes, un peu comme moi aussi. Je réfléchis et me dit que je vais devoir faire attention à ne pas trop déconner avec Sébastien, je ne voudrais pas qu’il se fasse de fausses idées sur mes intentions. Je réfléchis au fait que j’aime bien les petits jeunes, que j’aime bien mater à la piscine, je me dis qu’il a un beau corps ce maitre-nageur, qu’il a bien pris et que son bronzage lui va bien…

Je réfléchis et je souffle dans l’eau, et je suis bien, juste bien.

Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :