Madame la présidente

A vingt heures cinquante huit, le Président présentait sa démission aux membres du CA réunis et à vingt et une heures précises, la nouvelle présidente était élue à l’unanimité. Quel Kiff ? Non pas spécialement à vrai dire. Je me lève et l’assemblée applaudit. Le président démissionnaire se lève pour me laisser sa chaise encore chaude –je déteste m’assoir sur une chaise chauffée par d’autres fesses que les miennes. Il prend place à ma droite. Ma première proposition au Conseil sera sa nomination en tant que président d’Honneur –président donneur. Car en effet, il va devoir donner dans le conseil et le consulting…

Voilà, je suis la nouvelle présidente. Non, pas d’un truc important. Juste d’une association de parents d’élèves. Juste quelques centaines d’adhérents, et la responsabilité d’une vingtaine d’établissements… J’hérite d’un relationnel un peu compliqué avec l’inspection académique et les instances politiques locales, départementales et régionales… Et surtout, de la lourde tache de garder mes troupes motivées.

Bref, de quoi m’occuper un peu à partir de… tout de suite en fait ! Car personne d’autre que moi n’écrira les minutes de la réunion d’hier soir. (Penser à nommer un secrétaire de séance dès la prochaine réunion). Alors quand l’ami me demande si « je pense à septembre »… Comment dire ? En fait non, je pense d’abord à mes deux mois de vacances au fin fond du massif central, perdue le plus loin possible d’absolument tout, et dans la solitude la plus complète possible… Septembre viendra bien assez vite…

Aujourd’hui, je glande encore un peu, je profite du soleil sur ma terrasse, et du silence de ma maison. Les enfants sont encore à l’école –plus pour longtemps… et je n’ai pas encore d’urgence à gérer. Il faudra bien assez tôt préparer les valises, charger la voiture, ne rien oublier et prendre la route. Avaler les kilomètres jusque là bas. Passer le pont, tourner à gauche, puis à droite. Il paraît qu’il y a un nouveau portail (merci Facebook de me tenir informée de l’actualité de chez moi). Ouvrir le portail, donc, monter l’allée bordée de platanes. Là, la cours inondée de lumière, l’ombre de la maison, la porte. Le frais dedans, l’odeur caractéristique, l’ombre sombre contrastant avec la lumière crue du soleil. Pas de doutes, ce sera le début de l’été. Les vacances n’ont qu’à bien se tenir, madame la présidente est de repos…

Tagué , ,

2 réflexions sur “Madame la présidente

  1. Quadramatique dit :

    Une blonde présidente? Étonnant, non ? (mais aieuhhhh pas sur la tête les coups!) :)))

  2. M'Eca dit :

    Oui… C’est vraiment parce que personne d’autre ne voulait la place ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :