Les antennes

25401918_mOn dit que les antennes sont mauvaises pour la santé. Que les ondes qu’elles dégagent attaquent le cerveau, qu’à la longue, elles rendent fous. Ou malade, c’est selon. Voire les deux ? C’est lié.

Il doit avoir des antennes…

A chaque fois que je dis que c’est fini, que j’arrête, que je n’y pense plus, que je passe à autre chose, il donne un petit signe de vie… Un petit mot, un petit commentaire, une petite citation sur son blog… Bref une petite chose qui dit : « je suis là, et tu es toujours spéciale pour moi… » Et là mon cœur de midinette chavire !

Là, mon cœur a plus que chaviré puisqu’il m’a appelée.

Il a d’abord tenté la petite citation sur son blog : « M’ECA me signale que… », puis un petit commentaire finissant par des « Bisoux », enfin un court mail, deux lignes d’explication sur son silence… Sincèrement désolé pour le malentendu… Il parle aussi des épines de la déception… évanouies dans la frénésie du voyage…

J’ai retrouvé le sourire. Il m’en faut peu, si peu.

Et puis, l’autre soir, mon portable vibre sur la table de nuit, un numéro non identifié… Je déteste les numéros qui ne se présentent pas. Mais derrière cette non présentation, il y a sa voix. Grave et douce. Son accent si particulier… et voilà que ses mots m’envoutent à nouveau, que sa voix me berce. Soudain, il est dans mon oreille, et dans ma tête. C’est une évidence, je l’aime.

Oup’s ! je l’ai non seulement pensé, mais me voilà à l’écrire.
Je le soutien, et je l’affirme. Ce type est extraordinaire. Il m’envoute à coup sûr !
Je pourrais passer des heures en sa compagnie, des jours, et des années.
Il y a cependant un point.
Un point qui n’a pas échappé à l’amie à qui j’en ai parlé : c’est cette absence d’envie de sexe avec lui.
C’est paradoxal. Je le trouve bel homme. Je me noierais volontiers dans l’azur de ses yeux, je regarderai ses mains me parler pendant des heures… Mais je ne coucherai pas avec lui.
Il s’il n’y avait pas l’officiel ?  He bien, je ne crois pas non plus.
Ma nuit avec lui, je la passerai à lui parler, à l’écouter, à lui poser des questions, à lui raconter mes projets ou mes endroits que j’aimerai lui faire découvrir… Ou simplement en silence, à siroter un vin chaud, à lire ou à écrire. Avec seulement de temps à autres un commentaire, un regard… Rien de sexuel.

« Le seul mec avec qui j’ai envie de coucher, c’est le mien.
– Il a de la chance, ton homme… Lui en as-tu parlé ?
– heu… non…
– J’adorerai qu’une femme dise ça en parlant de moi.
-… »

Tagué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :