Valise (virtuelle)

bangkok_284261Je n’ai pour ainsi dire pas dormi.

J’ai pensé aux regrets qui sont bien moins cools que les remord finalement. Puis plutôt que de compter des moutons, j’ai fait une valise virtuelle. Celle que j’aurais faite pour partir avec lui.

Un maillot, de bain, non deux…
Deux paréos,
des chaussures de marche confortables, une paire de spartiates K.Jacques

Un jean, un short, une robe légère, aussi bien pour les jours de chaleurs, que pour un diner glamour. Un truc comme ma robe bordeaux en fait… parfaite.

Trois t-shirts, 4 culottes, 2 soutiens gorges

2 paires de chaussettes

Mon épilateur !

Et ma brosse chauffante…

(je souris à l’idée de sa tête -ou de la vôtre, à l’idée d’emmener son épilateur et sa brosse chauffante au bout du monde… là où il n’y a peut être même pas d’éléctricité…)

Une toute petite trousse de maquillage (tant qu’à faire !) (on ne va quand même pas ressembler à un épouvantail sous prétexte que l’on part au bout du monde non ?) (et Jane, vous croayez qu’elle n’avait pas son mascara dans la poche de son pagne ?), juste l’essentiel donc : un mascara très noir, ma terracota chérie, une crème hydratante, un brillant à lèvres, un crayon khôl à paillettes… (Oui, je sais, ça fait girly, mais les paillettes font l’œil pétillant, prenez en bonne note mesdames) (Ouille on se croirais dans un blog de fille !)

Et puis un Kway peut être aussi… et un pull.

Et mes lunettes de soleil (oui, quand même !)

Le reste s’achète sur place…

Quand j’étais étudiante en  Amérique, j’adorais partir ainsi, à l’aventure. Un point de départ, et une approximation du point d’arrivée. Entre les deux un nombre de jours de vagabondages… au gré des plages, des fêtes, et des rencontres… La bohême…

Tagué , ,

3 réflexions sur “Valise (virtuelle)

  1. Sir John dit :

    Bonjour,

    Je découvre votre blog et en apprécie beaucoup le ton! Et avouons-le, j’ai l’impression d’entendre/lire la version féminine, réciproque, de certains de mes propres moments de vie. Amusant, et intéressant.
    D’où une question qui me vient, sur la première phrase de cette note : en quoi les remords sont-ils plus cool que les regrets? L’Une m’a dit cela un jour, préférer les remords aux regrets. Par crainte supérieure de ne pas vivre un moment unique? Supérieure au risque d’avoir à en affronter les conséquences? En quoi les uns sont-ils plus cool que les autres pour vous?

    Voilà, j’espère que vouas aurez le temps de répondre à ce commentaire à une note enfouie dans les archives de votre blog.

    Et M… pour la suite!

    S.J.

    • M'Eca dit :

      Bonjour Sir et bienvenu !
      Je crois que j’aime à essayer de vivre de manière à ne rien regretter, c’ets presque une connerie philosophie de vie. Ainsi, j’aime aller jusqu’au bout des choses quitte à m’entêter, mais à ne pas regretter de ne pas l’avoir fait… Aller au bout de l’étincelle, au bout du moment, de la sensation, de la vibration. Et ce même si je sais que je ne suis pas forcément dans le juste… Le juste, celui qui n’engendre pas les remords, la culpabilité… Je crois que femme, on a tendance à vivre avec un boulet de culpabilité. Ce boulet, doit venir de le sensation intrinsèque de ne jamais être une mère « parfaite », donc on culpabilise, on vit avec ça, et au final, on vit avec sa culpabilité, ses remords, comme avec un vieil ami connu, comme avec un vieux jean qui nous colle à la peau et qui nous rassure par sa présence. Les remords, je gère… pas les regrets. Point de vue perso… rejoins-je l’Une ? ^^

  2. etoile31 dit :

    Tri sélectif…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :